Nouvelle acquisition : Les pratiques de la grâce des ducs et duchesses de Bourgogne à la fin du Moyen Âge

BEAULANT Rudi
Les pratiques de la grâce des ducs et duchesses de Bourgogne à la fin du Moyen Âge
Paris : Classiques Garnier, 2024, 174 p.
Texte remanié de : Thèse de doctorat : Histoire : Bourgogne Franche-Comté : 2018
Collection POLEN – pouvoirs, lettres, normes ; 36
ISBN 978-2-9602849-3-5

FL 2659

Résumé éditeur :

Les ducs de Bourgogne, dès le principat d’Eudes IV et jusqu’à la mort de Charles le Téméraire, exercent  un droit de grâce envers les criminels qui prend notamment la forme de lettres de rémission, à l’image des rois de France. En s’appuyant sur un corpus dense et concernant l’ensemble des territoires constituant l’espace bourguignon, cette étude montre les évolutions des pratiques de grâce des ducs et de leurs épouses sur près d’un siècle et demi.S’intéressant aux normes sociales, politiques, juridiques et financières véhiculées par ces actes, elle souligne la mise en place d’un gouvernement par la grâce des princes successifs qui, bien qu’étant sensiblement similaire à celui exercé par le roi de France, s’en distingue aussi par divers aspects. (4e de couv.)

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Corinne HÉLIN (22 avril 2024). Nouvelle acquisition : Les pratiques de la grâce des ducs et duchesses de Bourgogne à la fin du Moyen Âge. IRHiS-Bibliothèque. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/w95r


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search