Nouvelle acquisition : Pévèle, une histoire paysanne, XVe-XXe siècle

DELSALLE Paul
Pévèle, une histoire paysanne, XVe-XXe siècle
Vy-lès-Filain : Franche-Bourgogne ; Templeuve-en-Pévèle : Société historique du pays de Pévèle, 2022, 474 p.-CXXVII p. de pl.
ISBN 979-10-96159-21-5

FL 2657

Résumé éditeur :

Ce livre retrace l’histoire rurale du pays de Pévèle. Une longue période est observée, depuis la fin du Moyen Âge jusqu’à l’arrivée des premiers tracteurs.
Un ensemble de tableaux donne à voir les paysages et l’habitat, les villages et la société, les édifices de la ferme, l’élevage, les cultures, les âges de la vie et les comportements humains. L’auteur évoque aussi l’alimentation, les vêtements, les périodes de crise et de transformations des campagnes, les foires et les marchés, le prix des choses, la mécanisation et l’industrialisation ou encore les poids et mesures, le coût de la terre, la place des enfants et des veuves, les usages et les traditions.
Cette histoire rurale est faire de chair et de sang. L’auteur reconstitue la vie quotidienne de tous les paysans, c’est-à-dire de celles et deux qui vivaient au pays, dans les communautés rurales, les paroisses, les seigneuries : artisans, servantes, marchands, bûcherons, moins, sergents, bergers, meuniers, tisserands, marchands de bétail, couturières, petits manouvriers et gros censiers, sans oublier les curés, les seigneurs et les sorcières.
De la Flandre, la Pévèle tient ses paysages, sur un substrat géologique d’argile et de sable ; l’eau et l’arbre lui confèrent une authentique identité flamande. Mais, au cours des siècles, la Pévèle a bénéficié aussi d’influences diverses : picardes, artésiennes, hennuyères et même bourguignonnes, qui sont ici mises en valeur. La Pévèle fut une terre de contacts, d’affrontements, d’échanges incessants, une terre fécondée par des brassages de population. (4e de couv.)



Citer ce billet
Corinne HÉLIN (2024, 8 février). Nouvelle acquisition : Pévèle, une histoire paysanne, XVe-XXe siècle. IRHiS-Bibliothèque. Consulté le 25 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vs3r

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search