Nouvelle acquisition : Frères et soeurs dans l’Europe du Haut Moyen Âge (vers 650-vers 1000)

AUDEBRAND Justine
Frères et soeurs dans l’Europe du Haut Moyen Âge (vers 650-vers 1000)
Turnhout : Brepols, 2023, 438 p.
Collection Haut Moyen Âge ; 48
ISBN 978-2-503-60496-1

HMA 533

Résumé éditeur :

Les relations entre frères et sœurs constituent encore un champ mal exploré de l’étude de la famille pour la période allant de 650 à 1000. Pourtant, ce lien est un élément essentiel des sociétés du haut Moyen Âge, tant dans les mondes franc et germanique qu’en Angleterre. Dans les discours de l’Église, il est même un idéal. En outre, dans le contexte démographique médiéval, la relation adelphique – c’est-à-dire entre frères et sœurs – est souvent la plus pérenne : face à la mort précoce des parents et à un veuvage fréquent, elle accompagne les individus tout au long de leur existence. Étudier les relations adelphiques est également une manière d’envisager les relations entre hommes et femmes grâce aux dernières avancées de recherche sur le genre. Pour étudier ces liens spécifiques, il convient de s’intéresser à une large documentation et d’emprunter aux outils de la sociologie et de l‘anthropologie. La relation adelphique apparaît alors une donnée importante des sociétés du haut Moyen Âge et que son étude permet de complexifier l‘histoire de la famille sur cette période. (4e de couv.)



Citer ce billet
Corinne HÉLIN (2023, 1 décembre). Nouvelle acquisition : Frères et soeurs dans l’Europe du Haut Moyen Âge (vers 650-vers 1000). IRHiS-Bibliothèque. Consulté le 3 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/lyko

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search