Nouvelle acquisition : Être historien de l’architecture dans la France des XXe et XXIe siècles

TIMBERT Arnaud (dir.)
Être historien de l’architecture dans la France des XXe et XXIe siècles
Turnhout : Brepols ; Zagreb : University of Zagreb, 2020, 551 p.
Collection Dissertationes et Monographiae (DEM) ; 16
ISBN 978-953-8250-11-8

FR 2196

Résumé éditeur :

Pourquoi écrire l’histoire de l’architecture et pourquoi choisir l’architecture antique, médiévale, moderne ou contemporaine ? Quels sont les conditionnements sociaux et culturels qui orientent ces choix ? En quoi l’éducation et l’instruction infléchissent-elles le parcours d’un individu et son cheminement vers l’architecture ? Plus globalement, dans les enquêtes comme dans la carrière du chercheur, quelle est la part des rencontres, des lectures et des émotions ? En quoi la chance et son antonymie, les contextes politiques, économiques et technologiques inclinent-ils les positions idéologiques comme les interrogations méthodologiques et épistémologiques ?

Ce volume, en rassemblant les Ego-histoires et les Vies d’historiens français de l’architecture occidentale appartenant à des générations, des formations et des institutions diverses cherche à répondre à ces questions.

Cette introspection au cœur de la discipline enrichie ainsi son histoire sociale autant qu’elle témoigne d’une réalité scientifique contrastée. (4e de couv.)



Citer ce billet
Corinne HÉLIN (2023, 25 septembre). Nouvelle acquisition : Être historien de l’architecture dans la France des XXe et XXIe siècles. IRHiS-Bibliothèque. Consulté le 22 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/lyja

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search