Nouvelle acquisition : Femme et folie sous l’Ancien Régime

CLOSSON Marianne (dir.), GRANDE Nathalie (dir.), NÉDELEC Claudine (dir.), TRANIÉ Ghislain (dir.)
Femme et folie sous l’Ancien Régime
Paris : Classiques Garnier, 2022, 361 p.
Collection Masculin/féminin dans l’Europe moderne ; 36
ISBN 978-2-406-14170-9

C 1654

Résumé éditeur :

Dans son Histoire de la folie à l’âge classique, Foucault ne fait pas mention d’une différence entre les sexes, alors que les pathologies mentales exclusivement féminines sont l’objet de nombreux textes sous l’Ancien Régime. Inscrite dans la faiblesse supposée du corps féminin – la femme est folle dans son corps mais aussi de son corps -, marque d’une infériorité intellectuelle et morale, la folie féminine apparaît comme une accusation chargée de sanctionner des conduites jugées déviantes par rapport à l’ordre patriarcal ou religieux. Mais elle est aussi parfois une forme d’expression de la révolte féminine. La question du genre, qu’interrogent les études ici rassemblées, constitue donc un enjeu crucial dans l’histoire de la folie et de sa représentation. (4e de couv.)



Citer ce billet
Corinne HÉLIN (2023, 22 mai). Nouvelle acquisition : Femme et folie sous l’Ancien Régime. IRHiS-Bibliothèque. Consulté le 25 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/lyi0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search