Nouvelle acquisition : Justices croisées : histoire et enjeux de l’appel comme d’abus (XIVe-XVIIIe siècle)

BONZON Anne (dir.), GALLAND Caroline (dir.)
Justices croisées : histoire et enjeux de l’appel comme d’abus (XIVe-XVIIIe siècle)
Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2021, 357 p.
Collection Histoire. Série Religion et société
ISBN 978-2-7535-8120-3

EUR 1103

Résumé éditeur :

Au premier abord, l’expression appel comme d’abus sonne étrangement à des oreilles profanes, combinant deux vocables qui ne semblent pas bien s’accorder. L’expression et le recours juridique qu’elle désigne sont pourtant familiers aux hommes et femmes de la fin du Moyen Âge et de l’époque moderne.
Utilisé au départ comme une procédure garantissant l’équilibre et le respect mutuel des juridictions royale et ecclésiastique, l’appel comme d’abus se banalise assez rapidement en recours à la justice royale face à la décision d’une instance ecclésiastique. Il a souvent été considéré par l’historiographie comme une arme employée par le roi ou sa justice pour dépouiller le juge d’Église de sa juridiction. Pourtant, son usage ne se résume pas à un conflit entre juge ecclésiastique et juge royal, mais témoigne plutôt de chevauchements : le croisement des justices ne s’analyse pas toujours en termes d’affrontements ou de conquête. Étudier l’appel comme d’abus oblige donc à distinguer sa mise en oeuvre effective, sa construction théorique, son instrumentalisation politique, dans une contextualisation fine qui en explique les enjeux. Autant de dimensions qu’explore cet ouvrage, issu d’un enquête collective qui a fait dialoguer historiens et juristes. (4e de couv.)

Anne Bonzon est professeure à l’université Paris 8 – Vincennes-Saint-Denis et codirectrice du MéMo.

Caroline Galland est maître de conférences à l’université Paris Nanterre et membre du Mémo.



Citer ce billet
Corinne HÉLIN (2021, 27 novembre). Nouvelle acquisition : Justices croisées : histoire et enjeux de l’appel comme d’abus (XIVe-XVIIIe siècle). IRHiS-Bibliothèque. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ly9x

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search