Nouvelle acquisition : Cherchez la petite bête : l’animal au haut moyen âge

DESBROSSE-DEGOBERTIÈRE Stéphanie (dir.), TRUC Marie-Cécile (dir.)
Cherchez la petite bête : l’animal au haut moyen âge : actes des XXXVIIe Journées internationales d’archéologie mérovingienne, Saint-Dizier (Haute Marne), 5-8 octobre 2016
Saint-Germain-en-Laye : Association française d’archéologie mérovingienne, 2019, XI-465 p.
Collection Mémoires de l’Association française d’archéologie mérovingienne ; 34
ISBN 979-10-90282-01-8

C 1578

Résumé éditeur :

Chassé, pêché, domestiqué, familier ou sauvage, l’animal est indispensable à la survie de l’homme et se place naturellement au centre de l’économie des sociétés pré-industrielles. Vivant, l’animal est tout autant le pourvoyeur de ressources directes que, par sa force motrice, le complément indispensable aux activités agricoles, artisanales et commerciales. Mort, un large éventail d’activités, boucherie, tannerie, tabletterie, le transforme et lui confère alors une seconde vie.

Par ailleurs, l’animal participe à l’affichage du statut social d’une personne, de son vivant comme dans sa mort, comme en témoignent la pratique de la chasse, la taille d’un cheptel ou encore les tombes de chevaux jouxtant des sépultures royales et aristocratiques. Mais la relation animal-homme ne se limite pas à une simple exploitation de l’un par l’autre et l’on ne saurait étudier les sociétés altomédiévales sans prendre en compte la part affective, symbolique, voire religieuse, de l’animal : ornementation sur les bijoux et les accessoires vestimentaires, dépôts alimentaires ou banquets funéraires. Ce vaste champ imaginaire et spirituel recèle encore des pans à explorer.

Ces dernières décennies, l’archéozoologie et les spécialités apparentées se sont révélées comme d’irremplaçables vecteurs de connaissance des modes alimentaires, des pratiques agro pastorales, des épizooties, mais aussi des contextes paléoenvironnementaux. De tels apports ne peuvent que modifier le regard du chercheur et l’amener à réfléchir sur les méthodes de fouille, de prélèvement, ainsi que sur les nouveaux champs d’étude à privilégier dans un avenir proche.

À poils, à pattes, à plumes, à écailles, du parasite au mammifère : cet ouvrage présente les actes des 37e journées internationales d’archéologie mérovingienne qui se sont tenues à Saint-Dizier (Haute-Marne) du 6 au 16 octobre 2016. Ces journées ont été l’occasion d’effectuer un bilan sur l’animal au haut Moyen Âge. Une session a également été consacrée aux actualités altomédiévales dans le quart nord-est de la France. (4e de couv.)

 

 



Citer ce billet
Corinne HÉLIN (2021, 4 août). Nouvelle acquisition : Cherchez la petite bête : l’animal au haut moyen âge. IRHiS-Bibliothèque. Consulté le 23 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ly91

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search