Nouvelle acquisition : Créer : créateurs, créations, créatures au Moyen Âge

BESSON Florian (dir.), GRIVEAU-GENEST Viviane (dir.), PILORGET Julie (dir.)
Créer : créateurs, créations, créatures au Moyen Âge
Paris : Sorbonne université presses, 2019, 328 p.
Collection Cultures et civilisations médiévales ; 71
ISBN 979-10-231-0652-7

C 1551

Résumé éditeur :

« Dieu dit : “que la lumière soit”, et la lumière fut ». La cosmogonie chrétienne pose en son coeur le Verbe divin. Cette Création qui ouvre la Bible et l’histoire fascine en profondeur l’homme médiéval, pour qui créer revient toujours à rejouer, imiter ou questionner le geste divin. Il s’agit toujours de faire la lumière dans un univers livré au chaos et à la faute : créer, c’est au moins autant façonner du neuf qu’ordonner l’existant – à l’image du Verbe de Dieu, formulé à l’impératif. Créer, c’est tirer du néant, tout comme « procréer » signifie donner naissance ; c’est donner du sens, et une pièce de théâtre « se crée » et « s’interprète » à la fois.
D’ailleurs, le théâtre médiéval met souvent en scène des mystères divins : la création s’intéresse de près à la croyance. L’unicité se décline toutefois au pluriel, l’action supposant des créateurs, des créations et parfois des créatures. De la réflexion de philosophes juifs sur les mystères de la Genèse
aux mystérieuses signatures d’artistes, de la recréation contemporaine du théâtre médiéval aux fabuleuses créatures qui hantent les marges des manuscrits et les confins de la terre, ce livre interroge conjointement le rapport du Moyen Âge au faire, à la fabrication, et au neuf, à l’innovation, pour souligner que c’est cette période qui, en réfléchissant sur la Création, a inventé notre créativité. (4e de couv.)

Florian Besson est docteur en histoire médiévale de l’université Paris-Sorbonne. Ses recherches portent sur les pratiques de pouvoir de l’aristocratie franque dans les États latins d’Orient. Il a coécrit Actuel Moyen Âge (Arkhê, 2017) et Kaamelott, un livre d’histoire (Vendémiaire, 2018).

Julie Pilorget est docteure en histoire médiévale de Sorbonne Université. Ses recherches portent sur la place des femmes dans l’espace public, à partir de l’exemple d’Amiens à la fin du Moyen Âge.

Viviane Griveau-Genest est docteure en littérature médiévale de l’université Paris Nanterre. Ses recherches portent sur les sermons de Jean Gerson. Elle est l’autrice de Écriture du raffinement. L’esthétique des Lais de Marie de France(Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2019).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search