Nouvelle acquisition : Cuivres, bronzes et laitons médiévaux : histoire, archéologie et archéométrie des productions en laiton, bronze et autres alliages à base de cuivre dans l’Europe médiévale (12e-16e siècles)

THOMAS Nicolas (dir.), DANDRIDGE Pete (dir.)
Cuivres, bronzes et laitons médiévaux : histoire, archéologie et archéométrie des productions en laiton, bronze et autres alliages à base de cuivre dans l’Europe médiévale (12e-16e siècles) = medieval copper, bronze and brass : hsitory, archaeology and archaeometry of the production of brass, bronze and other copper alloy objetcs in medieval Europe (12th-16th centuries)
Jambes : Agence wallonne du Patrimoine (AWaP), 2018, 416 p.
Collection Études et documents. Archéologie ; 39
ISBN 978-2-390380160

N 1675-28

Résumé éditeur :

Cet ouvrage contient les actes d’un colloque international consacré aux productions médiévales en alliage à base de cuivre qui s’est tenu à Dinant et à Namur les 15, 16 et 17 mai 2014. Ces journées ont été organisées par le Service public de Wallonie (Belgique) et l’Institut national de recherches archéologiques préventives (France). Les actes rassemblent 34 contributions originales livrées par des spécialistes, archéologues, historiens, historiens de l’art ou encore métallurgistes et chimistes. Ils montrent la grande diversité des approches et des thèmes abordés au moyen de ce matériau très présent dans la culture matérielle. Au Bas Moyen Âge, le cuivre entre progressivement dans la fabrication de nombreux objets du quotidien, que ce soit pour la parure, sous forme de boucles de ceintures ou de petits éléments décoratifs du costume, ou encore dans la cuisine et les maisons quand il devient chaudron, aiguière, bassin ou puisette. À ces productions en série, souvent de masse, s’opposent des travaux réalisés sur commande pour l’aristocratie ou à des fins liturgiques. Le métal se décline alors sous l’aspect d’aquamaniles, de chandeliers d’autel, de lutrins… Le matériaux est utilisé pour des oeuvres monumentales funéraires ou encore des cloches. On trouve aussi le cuivre dans des contextes artisanaux, dans l’artillerie, les instruments de musique ou encore la monnaie. En explorant un vaste sujet par des angles variés, ce livre intéresse l’archéologie bien sûr, mais aussi l’histoire des techniques, l’histoire de l’art, l’histoire économique ou encore l’histoire sociale. Il s’adresse à un public averti, ou plus simplement curieux de l’histoire du Moyen âge en Europe. (4e de couv.)

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.