Nouvelle acquisition : Coopétition : rivaliser, coopérer dans les sociétés du haut Moyen Âge (500-1100)

LE JAN Régine (éd.), BÜHRER-THIERRY Geneviève (éd.), GASPARRI Stefano (éd.)
Coopétition : rivaliser, coopérer dans les sociétés du haut Moyen Âge (500-1100)
Turnhout : Brepols, 2018, 424 p.
Collection Haut Moyen Âge ; 31
ISBN 978-2-503-57634-3

C 1487

Résumé éditeur :

Ce livre est centré sur la « coopétition », un concept qui désigne la capacité des acteurs à rivaliser et à coopérer simultanément. Certes, les sociétés du premier Moyen Âge sont des sociétés conflictuelles, qui développent souvent des formes de  compétition agressive, mais le désir de paix est universel et la compétition ne détermine pas seulement un gagnant et un perdant. Les acteurs ont aussi eu intérêt à collaborer avec leurs rivaux, dans la perspective d’un gain réciproque (gagnant-gagnant) ou d’un profit futur, y compris dans l’au-delà. Pour comprendre les stratégies, le jeu qui se joue derrière les interactions compétitives et les bénéfices attendus, ce livre prend donc en compte les jeux d’échelle, les relations entre le centre et la périphérie, entre l’ici-bas et l’au-delà, mais aussi la capacité des autorités à développer le consensus et à susciter la confiance sans laquelle on ne peut prendre le risque de coopérer avec un rival. Il embrasse les différents espaces et le temps long, en se focalisant sur des périodes caractérisées par une alternance d’instabilité et de stabilité sur le plan politique. Il éclaire ainsi d’un jour nouveau le jeu de la compétition dans les sociétés du premier Moyen Âge.

Régine Le Jan, professeure émérite d’histoire médiévale à l’Université Paris1 Panthéon-Sorbonne.
Geneviève Bührer-Thierry, professeure d’histoire médiévale à l’Université Paris1 Panthéon-Sorbonne.
Stefano Gasparri, professeur d’histoire médiévale à l’Università Ca’Foscari Venezia.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.