Nouvelle acquisition : Critique d’art et nationalisme : regards français sur l’art européen au XIXe siècle

LAUGÉE Thierry (dir.), RABILLER Carole (dir.)
Critique d’art et nationalisme : regards français sur l’art européen au XIXe siècle
Bruxelles : Peter Lang, 2017, 160 p.
Collection Pour une histoire nouvelle de l’Europe ; 5
ISBN 978-2-8076-0445-2

C 1464

Résumé éditeur :

En histoire de l’art, la critique est l’un des miroirs identitaires d’une nation, la résultante d’un héritage façonné par les codes sociaux et culturels d’un pays. Elle repose sur des conventions qui lui sont propres et admises, consciemment ou non, par ses auteurs et son public. Les textes de critique d’art français informent par conséquent tout autant sur la culture de l’observateur que sur celle de l’observé.

Ce volume réunit douze études du discours français sur l’art des pays voisins dans un contexte de rivalités ou de compétitions internationales. Par l’analyse de commentaires de salons, de comptes rendus d’expositions ou encore d’ouvrages d’histoire de l’art du XIXe siècle, les contributions interrogent la part de chauvinisme, de protectionnisme ou de géopolitique inhérente aux transferts culturels européens. Que ce soit à travers les notions d’école artistique ou de nation, la critique d’art française est devenue un important vecteur de diffusion des stéréotypes nationaux et des conflits ou alliances au sein de l’Europe. Dès lors, le point de vue du critique sur l’œuvre d’un artiste est un matériau de premier choix pour comprendre les dynamiques identitaires. La réunion de ces études vise ainsi à révéler les dimensions anthropologiques et politiques de la critique d’art française du XIXe siècle permettant d’appréhender le discours sur l’art comme une participation à la conscience collective de la spécificité d’une nation. (4e de couv.)

Thierry Laugée est Maître de conférences en histoire de l’art contemporaine à l’université Paris-Sorbonne. Il est spécialiste du romantisme dans l’art français, et de la perméabilité entre arts, sciences et politique au XIXe siècle

Carole Rabiller est doctorante. Elle prépare une thèse sous la direction du professeur Barthélémy Jobert à l’université Paris-Sorbonne intitulée “Peinture et morale : réception critique croisée de la peinture française et anglaise de la seconde moitié du XIXe siècle”.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.