Nouvelle acquisition : Histoire militaire de la France. 2, De 1870 à nos jours

DRÉVILLON Hervé (dir.), WIEVIORKA Olivier (dir.)
Histoire militaire de la France. 2, De 1870 à nos jours
Paris : Perrin : Ministère des Armées, 2018, 720 p.-[12] p. de pl.
ISBN 978-2-262-06513-3

FR 1917-2

Résumé éditeur :
Que la guerre ait contribué à la construction institutionnelle et sociale de la France relève de l’évidence, d’autant que l’armée représente un élément fondateur de l’Etat-nation. Pour mieux comprendre la nature des liens unissant les Français à leur armée comme la guerre à l’Etat, il fallait rendre compte de 1 500 ans d’histoire. Dans sa globalité. Car le fait militaire dépasse les grands cadres d’organisation, le matériel ou les structures de l’armée ainsi que sa composition… Il oblige à penser le rapport au politique ainsi qu’à la société dans son ensemble et incite à revenir sur les engagements, en réfléchissant sur la stratégie et la doctrine d’emploi, en décrivant les grands conflits, en s’attardant, enfin, sur la réalité du combat, l’armement, la violence de guerre et son imposition aux civils.
Ce second volume explore les années 1870 à nos jours. La guerre devient alors totale et globale. Elle engage des millions de soldats, en 1914 comme en 1939 ; elle implique les civils, désormais amenés à fournir au front les montagnes d’obus et les milliers de chars que les conflits réclament ; elle les frappe tout autant lors de bombardements. L’armée, par ailleurs, joue un rôle politique éminent. Une partie de ses cadres a soutenu, pendant la Seconde Guerre mondiale, les idéaux pétainistes. Plus tard, des généraux tentèrent de renverser Charles de Gaulle pour contrer sa politique algérienne. Ces positions, toutefois, ne firent pas l’unanimité et un insigne conflit opposa le Maréchal au Général.
C’est dire si l’histoire militaire de la France de 1870 à nos jours ne saurait s’écrire dans les teintes monochromes du noir et du blanc. Alternant victoires et défaites, aveuglement et lucidité, grandeur et servitude, elle impose, durant ce très long siècle, de récuser simplisme et manichéisme. (4e de couv.)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.