Nouvelle acquisition : Matière à écrire : les échanges de correspondance du XVIe au XIXe siècle

BRU Thérèse (dir.), FOREST D’ARMAILLÉ Solène de la (dir.)
Matière à écrire : les échanges de correspondance du XVIe au XIXe siècle
Seine-Saint-Denis : Presses universitaires de Vincennes, 2017, 233 p.-[26] p. de pl.
Collection Temps et espaces
ISBN 978-2-84292-583-3

EUR 988

Résumé éditeur :

Rien de plus simple, semble-t-il, qu’écrire une lettre, la recevoir, la lire, l’attendre même. Pour autant, les gestes les plus simples doivent-ils être exclus des horizons de l’historien ? Quelles méthodes adopter face à cette matérialité de l’écrit, qui ne se livre qu’en demi-ton ? Telles sont les réflexions qui ont mené les doctorants et jeunes docteurs de l’Université Paris 8 et de l’École nationale des chartes à s’associer pour croiser leur regard sur la matière épistolaire. Les contributions ici rassemblées se penchent tour à tour sur les gestuelles de la correspondance de l’époque moderne, du transport de lettres à l’acheminement d’échantillons scientifiques, du chiffrement à la clôture, de la préservation de la matière à la sécurisation du sens, à travers les méandres des protocoles d’échange et des chemins de la réception. (4e de couv.)

Normalienne et agrégée d’histoire, Thérèse Bru consacre sa thèse aux circulations de données dans les correspondances scientifiques de l’ère moderne. Solène de la Forest d’Armaillé a coordonné le projet de recherche sur la restauration, conservation et valorisation des actes scellés de la Bibliothèque nationale de France (2013-2015).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.