Le pouvoir des courtiers : univers marchand et acteurs du courtage en Europe, XIVe-XVIIIe siècle

DEMONT Vincent (dir.), SCHERMAN Matthieu (dir.), WEGENER SLEESWIJK Anne (dir.)
Le pouvoir des courtiers : univers marchand et acteurs du courtage en Europe, XIVe-XVIIIe siècle
Paris : Éditions rue d’Ulm, 2018, 278 p.
Collection Sciences sociales
ISBN 978-2-7288-0588-4

EUR 980

Résumé éditeur :

D’une étude des normes et règlements de métier à une histoire des institutions renouvelée par les approches économiques, l’historiographie consacrée au courtage médiéval et moderne s’est assez largement développée en contournant l’examen des courtiers eux-mêmes, et de leurs multiples activités. À travers une série d’études de cas centrées sur des métropoles marchandes de rang européen (Anvers, Amsterdam, Cadix, Florence, Hambourg, Londres, Lorient, Nuremberg, Rouen, Paris), ce livre interroge au contraire les identités et la capacité d’action de ces acteurs – leur pouvoir dans la construction des marchés.
Le recours à une documentation variée – écrits de courtiers, comptabilités ou correspondances marchandes, archives de corporations, minutes notariales, sources judiciaires et manuels d’art du commerce – éclaire ainsi le caractère polymorphe d’un métier qui, s’il prend sens dans un espace marchand européen, reste largement soumis à la configuration juridique, politique et sociale du lieu où il s’exerce. Le lecteur peut approcher le déroulement concret des échanges marchands, du coût des transactions à la fabrication de l’information sur les prix, de la spécialisation de certains intermédiaires à la pluriactivité de bon nombre d’autres, des tentatives de contrôle politique du courtage à la permanence de circuits « gris » dans l’intermédiation marchande.(4e de couv.)

Axe de recherches :

  • Axe 3 : Innovations


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.