L’incorporation des ancêtres : généalogie, construction du présent

incorporation-ancetres734LUCIANI Isabelle (dir.), PIÉTRI Valérie (dir.)
L’incorporation des ancêtres : généalogie, construction du présent
Aix-en-Provence : Presses universitaire de Provence, 2016, 288 p.
Collection Corps & âmes
ISBN 979-10-320-007-86

EUR 957

Résumé éditeur :

Comment l’incorporation des ancêtres, qu’elle soit matérielle ou symbolique, peut-elle participer de l’identité du « moi » sans envahir le corps et l’âme de l’individu qui les porte ? La question des origines travaille en profondeur le processus de construction identitaire que ce soit à l’échelle des individus ou à l’échelle collective. Le rapport à l’ancestralité, comme chaîne de relation entre le passé et le présent, peut alors s’articuler au paradigme généalogique qui imprègne de nombreuses sociétés, pas seulement les sociétés « premières » – même si c’est sur ce terrain que les anthropologues ont d’abord investi cette notion – mais aussi les sociétés occidentales. La pensée de ce lien a une histoire savante et génère des pratiques sociales, qui impliquent les conceptions historiques de l’hérédité, de ses représentations et de son rôle dans la construction de l’individu en société.
Le point de départ de notre réflexion porte ici sur la nature des récits généalogiques en tant que configurations narratives de l’identité des acteurs sociaux, du Moyen Âge à l’époque contemporaine. Cet ouvrage, ouvert à l’interdisciplinarité dans un souci diachronique de contextualisation du rapport aux ancêtres, cherche ainsi à comprendre comment l’ancrage de l’individu dans des existences passées peut être approprié par le sujet historique, à l’interface de l’économie psychique et de la vie sociale. (4e de couv.)

Axe de recherches :

  • Axe 4 : Innovations

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.