Genèse d’un marché d’art : États-Unis, 1800-1930

Genese-marche463SMITH Marc Spencer
Genèse d’un marché d’art : États-Unis, 1800-1930
Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2016, 271 p.
Collection Univers anglophones
ISBN 978-2-7535-4760-5

MOND 711

Résumé éditeur :

Ce livre est une étude des dynamiques qui ont entraîné la construction du marché de l’art aux États-Unis entre les années 1800 et 1930. Il s’agit d’une analyse des transformations qui ont permis la construction d’un réseau national à partir de réseaux régionaux. Plus précisément, elle traite de la manière dont les Beaux-Arts se sont développés à Boston, Philadelphie et New York à partir d’idéologies et d’idéaux religieux, ainsi qu’à partir des concepts et stéréotypes socioculturels attachés à l’art et à l’artiste.
L’auteur montre la manière dont la restructuration de la société au dix-neuvième siècle et les origines sociales des mécènes ont joué un rôle central dans la construction du marché de l’art. L’arrivée de nouveaux groupes sociaux issus de l’industrialisation a influencé le rôle de l’artiste au sein de la société, ainsi que sa mission culturelle et sa relation avec le public.
L’étude de Marc S. Smith montre aussi comment de nouvelles catégories socioprofessionnelles, comme les critiques et les illustrateurs, ont émergé de ce nouveau contexte économique et ont altéré la position sociale de l’artiste alors que la presse écrite montait en puissance. Le pouvoir économique des mécènes les a poussés à utiliser leurs investissements dans les Beaux-Arts pour justifier et affirmer leur nouvelle position sociale. L’ouvrage analyse enfin la manière dont le mécénat industriel a injecté dans le marché de l’art des stratégies et des logiques issues du milieu financier, influençant le fonctionnement de tout le système.

Marc S. Smith est docteur en civilisation américaine et maître de conférences à l’université d’ Bourgogne Franche-Comté à Dijon. Il est rattaché au Centre Inter-Langues (EA 4182). Ses recherches se concentrent sur l’élaboration du marché de l’art au dix-neuvième siècle, la création d’identités sociales, la construction et la cohésion de groupe de statut, le renforcement du statu quo et l’homogénéisation de la classe dirigeante nationale.

Axe de recherches :

  • Axe 2 : Arts et mémoire d’Europe

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.