Monumenti : trois cent quarante-cinq monuments de Corse

Monumenti398FORTINI Marcel

Monumenti : trois cent quarante-cinq monuments de Corse

Paris : Trans photographic press, 2015, 320 p.

ISBN 978-1-09-037127-9

FREG 586

Résumé éditeur :

Equipé de son trépied, chambre à la main, Marcel Fortini est parti à la conquête des monuments édifiés à la mémoire des hommes, qui, au début du siècle précédent, ont donné leur vie pour transmettre à leurs suivants la liberté. Traçant méticuleusement son itinéraire sur les cartes IGN, recensant méthodiquement les sites à photographier, il a sillonné pendant plusieurs années la Corse, quadrillé le territoire, pour témoigner et rendre hommage avec son oeil, son coeur et toute sa passion à « ceux de 14 ».

Marcel Fortini est diplômé de l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles.  Il est directeur du Centre méditerranéen de la photographie à Bastia.

Axe de recherches :

  • Axe 3 : Guerre, sécurité(s), (des)ordre(s) public(s)

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. PIETRA-DI-ERDE, LA PETRA.

    PREMIER VILLAGE de CORSE, en 1925 (*), a avoir ORNÉ son monument aux morts du SYMBOLE CORSE, à TESTA MORA, a NOSTRA BANDERA.

    En effet, les travaux de recherches historiques qui ont été réalisés sur l’histoire des monuments aux morts de Corse, se sont interrogés sur la présence de symbole Corse sur nos monuments aux morts.

    Ces travaux évoquaient le fait que la première tête-de-maure, sur un monument était apparue en 1945 sur le monument de Sermanu.

    Jean-Paul Pellegrinetti, Historien contemporanéiste, professeur d’histoire contemporaine a l’université côte d’Azur de Nice, Directeur CMMC. UPR 1193
    Directeur publication des revues Cahiers de la Méditerranée & Études Corses, Coordinateur ANR EUROFA 2021-2025, auteur d’un remarquable livre : « Les monuments aux morts de Corse » avec qui j’ai pu échanger, que je remercie, nous écrit :

    « Monsieur Pancrazi, votre information est très intéressante, car cela veut dire que nous AVIONS aussi chez nous des monuments avec des SYMBOLES CORSES, et cela, dès l’entre-deux-guerres, comme en Bretagne notamment. Cela m’étonnait fort de ne rien trouver AVANT 1945.

    L’HISTOIRE s’écrit tous les jours ! Ne pas hésiter à m’écrire si vous avez d’autres renseignements.

    De mon côté, je vais regarder pour le sculpteur si je trouve des documents dans les archives. Bonne soirée, e a prestu. Bien à vous,

    J-P Pellegrinetti. ».

    Amici Petrulacci, comme l’écrit, J-P Pellegrinetti, NOTRE HISTOIRE, l’histoire di a petra di verde, écrite notamment en 1925 par nos ancêtres, est une belle histoire dont nous pouvons être fiers.

    Amici, soyons FIDÈLES à notre histoire et décidons que dorénavant lors des commémorations qui auront lieu au monument aux morts, le drapeau Corse, a TESTA MORA, SERA PRÉSENT aux côtés du drapeau français.

    * Le monument aux morts a été inauguré le 29 août 1925, il est orné de la Tète de Maure en haut à gauche et du coq Français. Photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search