La Lozère dans la Grande Guerre : les monuments aux morts racontent

Lozere-GG397MAUDUY Jacques, DONAINT Pierre
La Lozère dans la Grande Guerre : les monuments aux morts racontent
Nîmes : Alcide, 2014, 194 p.
ISBN 978-2-917743-68-3

FREG 585

Résumé éditeur :

Durant la première guerre mondiale, la Lozère est le département français qui compte le plus grand nombre de morts par habitant, près du double de la moyenne nationale. La Lozère compte 185 communes : 183 monuments aux morts et plaques ont été érigés. Ces monuments de pierre et de métal rappellent les batailles, racontent les vies fauchées – les visages de ces noms et prénoms révèlent mieux qu’un long discours la réalité de la Grande Guerre et la disparition d’une génération. Un quart des mobilisés lozériens ne reviennent pas et la moitié sont blessés. Ces hommes, pour la plupart paysans, sont envoyés au front dès les premières batailles d’août 1914. Ils seront de tous les combats : le dernier mort officiel de la guerre est un berger lozérien, Augustin Trébuchon.

En restituant l’histoire des monuments aux morts de Lozère, l’historien et géographe Jacques Mauduy et le photographe Pierre Donaint proposent un récit charnel et cru du souvenir des disparus de 1914-1918. Les images hantent, les sculptures crient, protègent ou vengent : derrière les chiffres, les noms reprennent vie. C’est aussi l’histoire de la France, de l’âpre lutte entre la République et l’Église et entre républicains et légitimistes pour s’approprier cette mémoire.

Axe de recherches :

  • Axe 3 : Guerre, sécurité(s), (des)ordre(s) public(s)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search