L’amiral Nelson

Amiral-Nelson315KNIGHT Roger ; VERHEYDE Daniel (trad.)

L’amiral Nelson

Villeneuve d’Ascq : Presses universitaire du Septentrion, 2015, 798 p.

Collection Histoire et civilisations

ISBN 978-2-7574-1122-3

BIO 211

Résumé éditeur :

Héros par excellence de la Royal Navy, vainqueur d’Aboukir et de Trafalgar, Nelson reste le symbole d’une Angleterre dominatrice des mers. Le récit de ses missions et de ses batailles montre comment s’est construit ce meneur d’hommes et ce stratège hors pair.
La biographie de Nelson par Roger Knight fut un événement. Elle est la plus complète et la mieux docu­mentée scientifiquement. À travers l’étude fouillée des sources, l’auteur nous permet de mesurer le chemin parcouru par Nelson jusqu’à la reconnaissance nationale. Il facilite notre lecture de sa stratégie navale grâce à des cartes synthétiques. Il nous aide à comprendre comment s’est forgé le dévouement sans bornes de ses hommes et de ses officiers en éclairant son récit de témoignages recueillis auprès de ses compagnons. Enfin, il le situe de façon magistrale dans son contexte historique, révélant les raisons pour lesquelles le peuple anglais s’est identifié à lui.
Pour autant, le portrait que Roger Knight nous dresse de l’amiral Nelson n’entre pas dans la catégorie des panégyriques convenus depuis 1805. L’auteur ne tente nullement de dissimuler ses échecs militaires, ni son immaturité politique, ni même les influences néfastes auxquelles il a succombé, mais il met en relief un marin au courage exceptionnel, un meneur d’hommes charismatique et un fervent défenseur de sa patrie.

Table des matières :

I. Jeunesse et déception, 1758-1793

1 – Burnham Thorpe. Septembre 1758 – Avril 1771
2 – La Royal Navy en 1771
3 – Horace Nelson, aspirant de première classe. Mai 1771 – Avril 1777
4 – De lieutenant à capitaine : Les Antilles. Avril 1777 – Novembre 1780
5 – Le HMS Albemarle. Novembre 1780 – Mars 1784
6 – Le HMS Boreas et les Antilles. Mars 1784 – Juillet 1786
7 – Officier général de la marine Îles sous le Vent. Août 1786 – Novembre 1787
8 – Demi-solde dans le Norfolk. Décembre 1787 – Décembre 1792

II. La maturité et le triomphe, 1793-1798

9 – La Royal Navy en 1793
10 – L’armement du HMS Agamemnon. Janvier – Août 1793
11 – La Méditerranée occidentale : Un subordonné frustré. Juillet 1793 – Juillet 1795
12 – Le commandement indépendant de la Méditerranée occidentale. Juillet 1795 – Décembre 1796
13 – La Minerve et La Blanche. En route vers Porto Ferraio. Décembre 1796 – Février 1797
14 – La bataille du cap Saint-Vincent et Le blocus de Cadix. 14 février – 14 juillet 1797
15 – Désastre à Santa Cruz. 14 juillet – 4 septembre 1797
16 – Convalescence et haut commandement. Septembre 1797 – Mai 1798
17 – À la poursuite des Français. 3 mai – 1er août 1798
18 – La bataille d’Aboukir. 1er août – 22 septembre 1798

III. Passion et discrédit, 1798-1801

19 – Palerme et Naples. 22 septembre – 6 août 1799
20 – Badinage et Déshonneur. 7 août 1799 – 8 novembre 1800
21 – Séparation. 8 novembre 1800 – Mars 1801
22 – Copenhagen. Mars – 2 avril 1801
23 – Commandant en chef, Escadre de la Baltique. Avril – Juin 1801
24 – Boulogne. Juillet – Octobre 1801

IV. Adulation et mort, 1801-1805

25 – La paix et le voyage au Pays de Galles. Octobre 1801 – Mai 1803
26 – La paix d’Amiens. Octobre 1801 – Mai 1803
27 – Commandant en chef, Méditerranée. Mai 1803 – Janvier 1805
28 – La longue chasse. Janvier – Septembre 1805
29 – Trafalgar. 14 septembre – 21 octobre 1805
30 – Synthèse

Axe de recherches :

  • Guerre, sécurité(s), (des)ordre(s) public(s)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.