Sculpture gothique aux confins septentrionaux du royaume de France

NYS Ludovic (dir.), VAN DEN BOSSCHE Benoît (dir.)
Sculpture gothique aux confins septentrionaux du royaume de France
Villeneuve d’Ascq : Revue du Nord, 2017, 216 p. (Art et archéologie ; 25)
ISBN 979-10-93095-10-3

C 1428

Résumé éditeur :

possession depuis peu du comté d’Artois, la sainte relique de la Couronne d’épines complète. Cet événement majeur fut sans doute à l’origine du chantier du portail sud de la cathédrale de Thérouanne, démantelé en 1553 mais dont plusieurs éléments sculptés de grande qualité sont aujourd’hui conservés à Saint-Omer, à Londres et aux États-Unis. Le célèbre Grand Dieu de Saint-Omer qui se trouvait sur le sommet de son couronnement, quoi qu’il en soit, est bel et bien le premier exemple attesté d’un Christ du Jugement portant ladite Couronne. Ce chantier suscita lui-même une autre entreprise comparable vers 1250-1270 en l’espèce du portail sud de la collégiale audomaroise. Les deux ensembles offrent un témoignage d’autant plus remarquable de la grande sculpture monumentale du XIIIe siècle qu’ils se situent à la pointe la plus septentrionale de l’aire de rayonnement de l’art gothique français à l’époque des Capétiens.
Table des matières : pour la télécharger, cliquez ici.
Axe de recherche :
  • Axe 2 : Art et mémoire d’Europe

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *