Du Rhin à la Manche : frontières et relations franco-allemandes au XXe siècle

SCHÖTTLER Peter
DU Rhin à la Manche : frontières et relations franco-allemandes au XXe siècle
Tours : Presses universitaires François Rabelais, 2017, 228 p.
Collection Perspectives historiques
ISBN 978-2-86906-431-7

FR 1879

Résumé éditeur :

Où est la frontière entre la France et l’Allemagne ? En 1919, le traité de Versailles apporte une réponse provisoire, car dans l’entre-deux-guerres, des savants allemands légitiment des stratégies d’annexion en définissant le « sol ethnique et culturel allemand ». En juin 1940, alors que les armées allemandes écrasent la Belgique et la France, Hitler annexe des territoires en bordure du Reich et trace de nouvelles frontières sur la base d’un mémorandum secret, le « rapport Stuckart ». Ce document crucial, publié ici pour la première fois, est au cœur de ce livre.

Quel avenir pour la France dans une Europe nazie : domination, écrasement, disparition… ou collaboration autour d’un projet commun? Avant 1945, comme après, persiste une volonté de faire triompher une certaine idée de la coopération franco-allemande. En témoigne un parcours insolite, celui de Gustav Krukenberg (1882-1980), ardent francophile et infatigable militant de l’entente entre les peuples français et allemands. Secrétaire du « Comité franco-allemand » dans les années 1920, il promeut et commande durant la guerre la division SS « Charlemagne » qui participe à la défense de Berlin contre l’armée rouge. Après la guerre, il contribue à la construction d’une Europe de la paix en travaillant au rapprochement franco-allemand.

À l’heure de la reconstruction des murs, de l’éloge bien-pesant des frontières, il faut revenir sur ce que fut la frontière entre la France et l’Allemagne au XXe siècle: un horizon à dépasser. (4e de couv.)

Peter Schöttler est professeur d’histoire contemporaine à l’Université Libre de Berlin. Ancien directeur de recherche au CNRS (Institut d’histoire du temps présent), il a également enseigné à l’EHESS, à Princeton et à Vienne. Il a publié de nombreux travaux sur l’histoire française et allemande, et notamment sur le monde universitaire sous le nazisme.

Axe de recherches :

  • Axe 3 : Guerre, sécurité(s), (des)ordre(s) public(s)

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *