Enfanter dans la France d’Ancien Régime

DION Laetita (éd.), GARGAM Adeline (éd.), GRANDE Nathalie (éd.), HENNEAU Marie-Élisabeth (éd.)
Enfanter dans la France d’Ancien Régime
Arras : Artois presses université, 2017, 228 p.
Collection Études littéraires
ISBN 978-2-84832-270-4

C 1425

Résumé éditeur :

L’accouchement fut pendant des siècles un art du ressort des femmes. Du Moyen Âge jusqu’au Grand Siècle, les femmes ont exercé un monopole professionnel sur cette activité, en ville comme à la campagne. Mais dès le XVIIe siècle, la médicalisation de la science obstétricale a opéré un bouleversement des rôles et entraîné, à la fin du XVIIIe siècle, une inversion faisant d’une affaire de femmes un domaine soumis à la science masculine. Or, malgré la richesse des travaux consacrés aux croyances et aux rites, aux pratiques médicales et aux souffrances liées à l’accouchement, les conséquences de ce tournant n’ont pas encore toutes été tirées. Cet ouvrage veut remettre les femmes au cœur de l’acte d’enfanter, en envisageant les pratiques, discours et représentations de l’accouchement d’un point de vue genré. Découvrir le métier de sage-femme, les textes où elles ont transmis leur savoir, les pratiques et les risques du métier, l’iconographie et les fictions qui les représentent, voire les objets pédagogiques et les instruments qui gardent la trace de leur travail, permet ainsi d’envisager l’existence d’une expérience et d’une perception féminines différentes de la science masculine. (4e de couv.)

Axe de recherches :

  • Axe 4 : Innovations

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *