De l’expertise artistique à la vulgarisation au siècle des Lumières

MAËS Gaëtane
De l’expertise artistique à la vulgarisation au siècle des Lumières : Jean-Baptiste Descamps (1715-1791) et la peinture flamande, hollandaise et allemande
Turnhout : Brepols, 2016, 608 p.
Collection Art history
ISBN 978-2-503-56770-9

Résumé éditeur :

Cette étude de la carrière et des livres de Jean-Baptiste Descamps contribue à définir le statut de l’expertise artistique et de l’écriture de vulgarisation dans l’Europe des Lumières.
Peintre flamand peu connu aujourd’hui, Jean-Baptiste Descamps (1715-1791) demeure important par les livres qu’il a publiés de son vivant. Entre 1753 et 1763, paraissent ainsi les quatre volumes de son recueil intitulé ‘La vie des peintres flamands, allemands et hollandois’, suivis en 1769 de la publication d’un ‘Voyage pittoresque de la Flandre et du Brabant’. Ces textes ont longtemps été négligés car, contrairement aux modèles représentés par Giorgio Vasari et Karel van Mander, ils sont considérés comme de simples compilations. Consacrer une étude aux ouvrages de Descamps vise, par conséquent, à remettre en question ce postulat en soulignant les réels enjeux intellectuels que revêt l’écriture de ce polygraphe. Par ses livres, Descamps a en effet su se construire une visibilité et une légitimité d’expert de la peinture septentrionale, qui lui ont ouvert les portes de l’Académie royale de Peinture et de Sculpture à Paris en 1764. Dans ce contexte, l’enquête monographique sert ici de simple fil conducteur à des questionnements variés sur la France des Lumières, et plus particulièrement sur le rapport entre Paris et la province, entre les grands et petits maîtres, entre la littérature érudite et les écrits de vulgarisation. L’étude s’attache aussi à définir la place des Arts dans l’espace public ouvert par le développement des expositions, du marché de l’art et du tourisme culturel. Elle met enfin l’accent sur l’attraction puissante qu’ont exercée les œuvres flamandes, hollandaises et allemandes sur les collectionneurs du XVIIIe siècle.

Cette synthèse sera prochainement suivie de la réédition critique du ‘Voyage pittoresque de la Flandre et du Brabant’, qui a été le premier guide publié en France avec l’intention explicite de proposer aux artistes et amateurs d’art une autre destination que l’Italie.

Gaëtane Maës est Maître de conférences habilitée à diriger des recherches, et elle enseigne l’Histoire de l’Art des Temps modernes à l’université de Lille. Ses recherches s’attachent autant à l’art des anciens Pays-Bas (Flandre et Hollande) qu’à l’art français, afin de les envisager dans un esprit de décloisonnement. Avec Jan Blanc, elle a notamment publié ‘Les échanges artistiques entre la France et les anciens Pays-Bas. 1482-1814′ (Brepols, 2010). Elle est également l’auteur de nombreux articles sur l’historiographie des peintres et les fonctions sociales de l’art.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *