Histoire des gendarmes : de la maréchaussée à nos jours

histoire-gendarmes-lucLUC Jean-Noël
Histoire des gendarmes : de la maréchaussée à nos jours
Paris : Nouveau Monde éditions, 2016, 300 p.
Collection Nouveau monde poche. Histoire
ISBN 978-2-36942-237-2

Résumé éditeur :

Cet ouvrage propose une histoire renouvelée de la gendarmerie, particulièrement consacrée aux hommes et aux femmes qui l’incarnent. Son approche en partie thématique présente les interventions spécifiques des gendarmes dans le maintien de l’ordre, la police judiciaire, la protection des populations et la défense nationale, ainsi que leurs images dans la littérature et dans les arts.

Au xive siècle, la maréchaussée inaugure l’histoire singulière d’un corps militaire disséminé parmi les civils : une relation aux multiples facettes, où le gendarme, policier brutal ou trouble-fête borné pour les uns, représente, pour d’autres, un « soldat de la loi » garant de la sécurité de la population. En chansons ou en bandes dessinées, sur le grand ou le petit écran, les archétypes foisonnent, de Pandore aux personnages interprétés par Bourvil, Louis de Funès ou l’héroïne d’Une femme d’honneur.

Depuis la fin du xxe siècle, la gendarmerie nationale, première force de sécurité sur 95 % du territoire français, chemine entre turbulences, introspection et mutations spectaculaires. Pour comprendre les débats actuels sur les défis sécuritaires et technologiques, il importe d’étudier leur genèse. Ainsi, l’histoire des gendarmes n’explique pas seulement leur rôle particulier au sein de l’État et de la société. Elle apporte un autre éclairage à l’évolution des systèmes policiers, des forces armées et des politiques de sécurité. (4e de couv.)

Jean-Noël Luc est professeur à l’Université Paris-Sorbonne, où il a dirigé plus de cent cinquante travaux et organisé plusieurs colloques sur l’histoire des
gendarmes.
Pour plus d’informations, cliquez ici.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *