Les gendarmes belges, français et néerlandais à la sortie de la Seconde Guerre mondiale

gendarmes-belges676CAMPION Jonas
Les gendarmes belges, français et néerlandais à la sortie de la Seconde Guerre mondiale
Bruxelles : A. Versaille éditeur, 2011, 343 p.
Collection Histoire
ISBN 978-2-87495-166-4

N 2670

Résumé éditeur :

Durant la Seconde Guerre mondiale, les gendarmes exercent leurs fonctions en territoires occupés. De ce fait, ils sont confrontés à une difficile cohabitation avec les Allemands. Après la guerre, comment juge-t-on leurs comportements ? Entre résistance et collaboration, comment rétablit-on la légalité et la légitimité des gendarmeries, dont les missions sont fondamentales au sein des sociétés contemporaines ?
À la fin du conflit, les gendarmeries sont en crise. Pour les pérenniser, il convient de les épurer, de les structurer et de les légitimer. Il faut doter les gendarmeries des capacités humaines, matérielles et morales nécessaires pour remplir leurs missions dans les sociétés libérées. C’est un processus long, qui s’étend des premiers jours de liberté à la fin des années 1940.
À l’aide d’archives inédites, notamment celles des épurations menées au sein de la gendarmeries, cette étude confronte les processus de rétablissement de la légalité policière des gendarmeries belge et française e de la Koninklijke Marechaussee néerlandaise.
Dans une démarche croisée, elle apporte, d’une part, un éclairage neuf sur l’histoire des gendarmeries et leur rôle dans le fonctionnement étatique. D’autre part, elle analyse l’histoire de l’Occupation, en abordant les collaborations étatiques, mais aussi les comportements individuels des fonctionnaires. Enfin, elle souligne avec force le déroulement, ainsi que les enjeux politiques et sociaux, de la répression des collaborations.

Jonas Campion est chargé de recherche du FRS-FNRS au Centre d’histoire du droit et de la justice (Université catholique de Louvain). Docteur en histoire de l’UCL et de Paris IV-Sorbonne, il est spécialiste de l’histoire des gendarmeries européennes, des polices, de la Seconde Guerre mondiale et de l’histoire de la justice en Belgique. Il a notamment dirigé la publication d’un ouvrage intitulé Les Archives des polices en Belgique. Des méconnues de la recherche (Bruxelles, Archives générales du Royaumes/PAI Justice et Société, 2009).

Axe de recherches :

  • Axe 3 : Guerre, sécurité(s), (des)ordre(s) public(s)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *