Au jour le jour dans l’Aisne occupée, 1914-1918

Jour-jour424MARIVAL Guy (éd.)
Au jour le jour dans l’Aisne occupée, 1914-1918
Laon : Société historique de Haute-Picardie, 2015, 292 p.
ISBN 978-2-9555222-0-2

AI 59

Résumé éditeur :

« C’est bien long ! Je crois que nous mourrons de faim avant la fin de la guerre », écrit le 10 novembre 1914 Denise Leclère, une jeune paysanne de vingt ans qui habite Juvincourt, un village occupé par les Allemands et sous le feu des canons français. Tout en espérant le retour victorieux des soldats français, elle apprend l’allemand avec un Alsacien de l’armée saxonne. « À quand la fin de cette terrible boucherie qui est la honte de la civilisation ? », s’exclame pour sa part, en mars 1915, Arthur Faucheux, un ouvrier de Saint-Quentin trop âgé pour être mobilisé…

À l’occasion du Centenaire de la Grande Guerre, la Société historique de Haute-Picardie publie six journaux ou carnets tenus par des civils dans l’Aisne occupée. Réunis et présentés par Guy Marival, ils montrent comment, de Liesse à Saint-Quentin et des arrières du front à la Thiérache, trois hommes et trois femmes ont vécu la guerre et l’occupation, l’arrachement douloureux de l’évacuation et la difficile existence des réfugiés.

Comme l’écrit le professeur François Cochet dans son avant-propos, « Ces témoignages disent, en termes tout à fait explicites comme en « creux » et en non-dits, bien des choses sur les phénomènes d’exil et de guerre, et se révèlent riches de sens ».

Axe de recherches :

  • Axe 3 : Guerre, sécurité(s), (des)ordre(s) public(s)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *