La Picardie flamboyante

Picardie-flamboyante083HAMON Etienne (éd.), PARIS-POULAIN Dominique (éd.), AYCARD Julie (éd.)

La Picardie flamboyante : arts et reconstruction entre 1450 et 1550

Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2015, 339 p.-XXIV p. de pl.

Collection Art & société

ISBN 978-2-7535-3991-4

C 1308

Résumé éditeur :

La Picardie a connu, au tournant du Moyen Âge et de la Renaissance, un formidable renouveau économique et artistique dans un environnement marqué par des échanges culturels nourris entre les anciens territoires bourguignons et le domaine royal français. Illustré par de grands programmes autant que par de modestes rénovations, ce renouveau eut pour toile de fond les tensions politiques et militaires qui ont traversé cette province clé dans l’échiquier politique européen. De ce dynamisme qui s’enracinait dans la brillante tradition régionale de l’art gothique tout en s’ouvrant aux nouveautés du Nord et de l’Italie témoigne, aujourd’hui encore, un patrimoine artistique d’une richesse exceptionnelle en dépit des destructions du XXe siècle.
Les principaux jalons monumentaux ou plastiques de cette fécondité demandaient à être revisités ; d’autres manifestations originales restaient à découvrir, de Beauvais à Péronne et d’Arras à Laon en passant par Amiens. C’est ce qu’on fait la vingtaine d’historiens, historiens d’art et archéologues français et étrangers réunis à l’occasion du colloque organisé par l’équipe TrAme de l’université de Picardie – Jules Verne du 21 au 23 novembre 2012.
Cet état de la recherche offre un nouvel éclairage sur les institutions, artistes, commanditaires, infrastructures et oeuvres d’art qui ont été les acteurs et les produits de cette longue embellie « flamboyante » entre guerre de Cent Ans et guerres de Religions. (4e de couv.)

Étienne Hamon, archiviste paléographe, professeur d’histoire de l’art médiéval à l’UPJV (équipe TrAme), auteur de nombreux travaux sur les arts monumentaux de la fin du Moyen Âge.
Dominique Paris-Poulain, maître de conférences en histoire de l’art médiéval à l’UPJV (équipe TrAme), consacre ses recherches à la peinture monumentale romane et à l’iconographie.
Julie Aycard, docteur en histoire de l’art, directrice de la Société Memoriae, Roubaix.

Axe de recherches :

  • Axe 2 : Arts et mémoires d’Europe : identité, héritage, intégration, représentation

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *