Le fonds de la bibliothèque

À l’origine, la bibliothèque a bénéficié des fonds Espinas et Lefebvre. Ces deux fonds ont permis de créer une assise spécifique à la recherche universitaire : avec Georges Espinas, un fonds d’histoire médiévale régionale important, avec le fonds Georges Lefebvre, c’est la Révolution française qui peut être étudiée.
Ensuite l’UFR des Sciences Historiques a aidé aux acquisitions, puis le Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais et le Ministère par ses actions spécifiques nous ont permis de continuer les acquisitions nécessaires à une bonne documentation. Pendant deux ans, une subvention du CNL nous a permis des achats importants sur la thématique de la ville, des femmes et bien sûr de l’Europe du Nord-Ouest. Depuis 2006 et le regroupement des 3 anciens laboratoires, la bibliothèque Georges Lefebvre a intégré le fonds de livres et de documents du Cersatès. De plus, nous accueillons les acquisitions réalisées dans le cadre des ANR rattachées à notre laboratoire ainsi que des IUF.


Les acquisitions

Notre fonds s’enrichit de plusieurs façons : les achats ; les échanges et surtout les dons. La progression d’achat est d’environ 800 titres annuel

a) les livres

Notre politique d’acquisition s’effectue en fonction de la spécificité de la recherche scientifique effectuée dans notre laboratoire. Notre vocation a toujours été d’acquérir la plupart des ouvrages publiés sur la région Nord-Pas-de-Calais, la Picardie, la Belgique et les Pays-Bas, et plus largement l’Europe du Nord-Ouest. Pour les chercheurs, des outils de travail plus généraux sont également acquis (atlas, dictionnaires spécialisés, bibliographies, inventaires d’archives).

À l’heure actuelle, la bibliothèque compte environ 49 000 titres d’ouvrages.

b) autres supports

Outre les livres et les revues, notre bibliothèque comprend :
des microformes (microfilms et microfiches) de thèses étrangères concernant l’Europe du Nord-Ouest édités aux États-Unis par l’Université d’Ann Arbor en particulier, de thèses françaises éditées par l’Atelier National de Reproduction des Thèses de Lille 3 en ce qui concerne l’histoire. Nous en comptons plus de 8 000 à ce jour.
des vidéocassettes (en liaison avec l’ECPA, organisme audiovisuel des Armées, films sur la seconde guerre mondiale)
des diapositives (collections spécifiques, CRDP)
des photos (sur la seconde guerre mondiale dans la région, collections spécifiques)
des CD-ROM (art, moyen âge, musées)

c) littérature grise

La bibliothèque recueille ce que l’on appelle de la « littérature grise », c’est-à-dire des travaux, rapports non publiés.
Nous avons ainsi tous les mémoires de maîtrise et masters soutenus en histoire, histoire de l’Art et Archéologie à l’Université Lille 3 depuis 1904. C’est une des originalités de notre centre, car il est rare de trouver dans une université une bibliothèque réunissant tous ces travaux. Nous avons aussi un certain nombre de DEA et de thèses manuscrites non éditées.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *